4 janvier 2022

Il est rare qu’un jardin botanique soit aussi magnétique. Ce bijou vert à deux pas du quartier médiéval de Nantes, du Château des ducs de Bretagne et de la cathédrale du XVe siècle, n’a cessé de se réinventer. Sculptures végétales, serre de l’île aux palmiers, arbres centenaires, plantes exotiques… Ses 7,3 hectares préservés depuis le XIXe siècle en font un véritable musée à ciel ouvert. Découvrez ce lieu unique labellisé Jardin Remarquable.

Trois siècles d’histoire et de tradition botanique

Initié en 1807, ce n’est qu’en 1865 après des années d’aménagements que le jardin paysagé a ouvert sous sa forme actuelle. Hectot, Noisette et Ecorchard, trois passionnés de botanique, sont les principaux architectes de cette merveille. Après le Jardin des Apothicaires (1687), leur œuvre est le premier espace vert de la ville entièrement dédié à la promenade.

Collections et curiosités du jardin

Avec ses 800 mètres carrés de serres et ses 50 000 fleurs plantées chaque saison, c’est l’un des plus grands jardins botaniques de France. L’eau est omniprésente dans cet écosystème qui abrite plus de 10 000 espèces.

Les collections végétales

De décembre à mars, le jardin est illuminé par de sublimes camélias. Il accueille aussi :

  • La Collection nationale de Magnolia initiée au XVIIIe siècle qui regroupe plus de 600 variétés dont le majestueux Magnolia grandiflora planté en 1809. Le jardin est même reconnu Garden of Excellence par l’International Camellia Society.
  • Des serres d’époque abritent des plantes épiphytes ainsi que l’une des collections les plus impressionnantes de cactus de France.
  • Des plantes carnivores se développent dans une tourbière.
  • L’école de botanique perpétue des espèces rares (flore locale du Massif armoricain, plantes médicinales, toxiques ou exotiques venues de pays lointains…).

Tulipier de Virginie, plaqueminier, chêne-liège… tous les végétaux de l’arboretum sont remarquables et certains même protégés.

Les incontournables

Au-delà d’une nature luxuriante, le Jardin des Plantes de Nantes abonde de curiosités. La Montagne d’Ecorchard, une butte artificielle percée d’une grotte offre depuis 1846 un panorama sur la vallée de la Loire. À découvrir aussi, le Palmarium, unique tant par son architecture de 1895 que par les espèces tropicales qu’il protège, les Fontaines Wallace, l’Orangerie, la Volière, la Ménagerie

L’Art fusionne avec la verdure

Huit « Filili Viridi » de l’artiste nantais Jullien enchantent l’espace. Le « Siesteur », un géant aux pieds violets se repose sur une pelouse et sur le lac, « L’Arroseur » projette de l’eau et se reflète sur la surface. Disséminées dans les bosquets et les allées, d’autres œuvres… « La Racinante » (Le Guillerm), les animaux XXL (Pedro), le « Dormanron », la sculpture végétale de Ponti, ainsi que son « Banc géant » et ses « Bancs processionnaires ».

Informations pratiques

L’entrée est libre et la ville propose des visites guidées gratuites, des animations originales et de nombreux espaces aménagés (aire de pique-nique, manèges…). Les plus gourmands passeront par le café de l’Orangerie campé dans la verdure.
Le parc accueille ses visiteurs de 8h30 à 18h30 (Printemps, automne), jusqu’à 17h30 en hiver et 20h en été.

Pourquoi ne pas profiter de cette visite pour faire du tourisme en Loire-Atlantique ? Faites une pause au Camping du Lac de la Chausselière situé à moins de 45 km de Nantes. Le camping qui est aussi à quelques minutes du Puy du Fou vous promet en plus des moments conviviaux en pleine nature.

Précédent LABEL CLEF VERTE